Site Meter Ouvrir fichier .MHT

AIDER LES GENS

«J’ai toujours voulu travailler pour une bonne cause. Je suis à l’Itinéraire depuis bientôt quatre ans. Chaque fois qu’une personne achète le journal, ça vibre à l’intérieur de moi. J’accomplis quelque chose de grand.»

Gisèle était d’abord femme de ménage, avec son mari Réal.  Depuis un certain temps, le couple voyait les contacts diminuer, donc les revenus, ce qui mène Gisèle à la rue où elle commence à quêter. « J’avais le cœur gros et les larmes aux yeux quand venait le temps de quêter », raconte-t-elle.

Un beau jour, la rédactrice en chef de l’Itinéraire l’interpelle sur la rue et lui propose de devenir camelot.  Gisèle entraîne son mari dans l’aventure et ils quittent définitivement la rue. Leur travail de camelots les fait grandir. « On apprend beaucoup sur le comportement des gens, ça me fait voir les beaux côtés de l’être humain. »  Désormais leur désir de combattre la pauvreté passe par leur implication dans l’organisme.

Maintenant, Gisèle désire se débarrasser de ses dettes accumulées depuis une dizaine d’années. Elle affirme fièrement envisager d’atteindre son autonomie financière… et n’abandonne pas son rêve d’écrire un livre d’aventure un jour.

Tout un parcours de vie en quelques années!  Bravo à Gisèle.

Laurence G.

Journal l’Itinéraire

(publié avec autorisation)

 

 

 

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Communauté v. Héritage É. Gamelin pour ajouter des commentaires !

Join Communauté v. Héritage É. Gamelin