Site Meter Ouvrir fichier .MHT

CLAUDE, itinérant devenu prêtre

CLAUDE, itinérant devenu prêtre


Au centre-ville, avec les sans-abri, les prostituées, les toxicomanes... Il les écoute, essaie de leur apporter un peu de réconfort. Il arpente le quartier, il en rencontre, il leur donne un coup de pouce en leur achetant des médicaments ou des vêtements ou en leur payant un repas. « Je n’essaie pas de les sortir de la rue, je les réconforte.»
A l’hôpital où il travaille, il s’occupe des personnes seules et désespérées, il accompagne les mourants qui n’ont pas de famille.Jeune, il avait voulu être missionnaire mais lorsque son grand-père est mort, il avait 13 ans, il a calé sa première bière pour endormir sa peine. Puis ce fut une longue descente aux enfers, qui a pris fin à l’âge de 40 ans.
Un jour, il a eu peur, il s’est dit qu’il ne voulait pas mourir dans la rue. Il est retourné aux études, il a été ordonné prêtre, pas pour être en paroisse, mais pour travailler avec les pauvres. Claude a des projets plein la tête. Il veut créer une fondation pour aider les démunis. «J’aimerais avoir une petite ferme, juste un petit coin de verdure pour que les toxicomanes, les prostituées puissent se reposer un week-end.»


Claude a réalisé son rêve d’être missionnaire, mais pas en Afrique, ici, chez nous.

 Journal l'Itinéraire octobre 2012

 

Balises : pauvres, mission, écoute
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Communauté v. Héritage É. Gamelin pour ajouter des commentaires !

Join Communauté v. Héritage É. Gamelin