Site Meter Ouvrir fichier .MHT

LES AUTOMNES D'ÉMILIE

Émilie entretient une correspondance avec sa cousine Agathe à qui elle confie dans une lettre datée du 18 juin 1822 qu'elle a « beaucoup de vocation [...] pour le couvent ». Elle ajoute dans cette même lettre : « les faros j'y renonce à jamais et au monde aussi. Je me fais religieuse vers l'automne ». Et pourtant, à la surprise générale, malgré la différence d'âge, Émilie Tavernier s'unit par le mariage avec Jean-Baptiste Gamelin, le 4 juin 1823.
Ces années d'heureuse union se terminent par la mort de Monsieur Gamelin le 1er octobre 1827.

L'Assemblée législative de la province du Canada reconnaît le 18 septembre 1841 l'existence légale du refuge de Mme Gamelin sous le nom d'Asile de Montréal pour les femmes âgées et infirmes. Peu après son retour de France, Mgr Bourget exprime le 16 octobre son intention de confier l'œuvre de Mme Gamelin aux Filles de la Charité de Saint-Vincent-de-Paul ; le même jour, les dames de la corporation de l'asile, dont Mme Gamelin, décident d'acheter un terrain pour y bâtir une maison à laquelle elles donnent le nom d'asile de la Providence. Le 27 octobre, elles élisent Mme Gamelin directrice de la corporation.

Le 8 novembre 1841, Mgr Bourget apprend que les Filles de la Charité de Saint-Vincent-de- Paul ne peuvent pas venir à Montréal. Il décide alors de fonder une communauté religieuse sur place et de confier à Émilie la direction du nouvel asile.

Le 6 novembre, sous l'impulsion d'Émilie sans doute, elles font l'achat d'un terrain borné par les rues Sainte-Catherine, Lacroix et Mignonne (boulevard de Maisonneuve), tout près du palais épiscopal.

En 1851, mère Gamelin s'occupe de régler les affaires de l'asile de la Providence. Cette année- là, une nouvelle épidémie de choléra sévit à Montréal. Celle-ci aura raison de la résistance physique de mère Gamelin qui meurt en moins de 12 heures le 23 septembre.

PRIÈRE

Donne-moi Seigneur Jésus d'accueillir

et d'accepter les expériences de dépouillement

qui peuvent être chemin de croissance et d'enrichissement.

Ouvre mon cœur pour comprendre,

avec l'aide de l'Esprit-Saint et enseigne-moi

ce que tu veux me révéler.

Seigneur, sois toujours pour moi Celui en qui je peux faire confiance,

Celui qui enrichit sans cesse mon jardin intérieur.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Communauté v. Héritage É. Gamelin pour ajouter des commentaires !

Join Communauté v. Héritage É. Gamelin