Site Meter Ouvrir fichier .MHT

écoute (12)

  • CLAUDE, itinérant devenu prêtre

    CLAUDE, itinérant devenu prêtre


    Au centre-ville, avec les sans-abri, les prostituées, les toxicomanes... Il les écoute, essaie de leur apporter un peu de réconfort. Il arpente le quartier, il en rencontre, il leur donne un coup de pouce en leur achetant des médicaments ou des vêtements ou en leur payant un repas. « Je n’essaie pas de les sortir de la rue, je les réconforte.»
    A l’hôpital où il travaille, il s’occupe des personnes seules et désespérées, il accompagne les mourants qui n’ont pas de famille.Jeune, il avait voulu être missionnaire mais lorsque son grand-père est mort, il avait 13 ans, il a calé sa première bière pour endormir sa peine. Puis ce fut une longue descente aux enfers, qui a pris fin à l’âge de 40 ans.
    Un jour, il a eu peur, il s’est dit qu’il ne voulait pas mourir dans la rue. Il est retourné aux études, il a été ordonné prêtre, pas pour être en paroisse, mais pour travailler avec les pauvres. Claude a des projets plein la tête. Il veut…

    Lire la suite...
  • EXPÉRIENCE SPIRITUELLE DANS LA RUE

    Le vendredi 3 novembre dernier, nous, les novices de l'année canonique, Daveline, Nathalie et Valencia avons réalisé une expérience spirituelle, chacune dans un endroit différent. J'ai choisi la rue Sainte-Catherine près de la Chapelle Notre-Dame de Lourdes.

    En arrivant, j'ai donné la main à la statue de Mère Gamelin à la sortie du Métro Berri-UQAM. Un monsieur tenait une pancarte sur laquelle était écrit : ''Ne tuons pas la beauté du monde''. J'ai noté cette pensée dans mon carnet. Je me suis rendue à la Chapelle Notre-Dame de Lourdes. J'ai observé que la pierre angulaire de cet édifice datait du 13 juillet 1873 et que la première messe avait été célébrée le 30 avril 1881, au moment où Mgr Bruchési était l'Archevêque de Montréal.


    Durant mon parcours, j'ai côtoyé plusieurs personnes, le premier était un itinérant: nous avons parlé quelques minutes, il m'a dit que ‘’ça fait un bon temps qu'il quête pour manger, autrefois il dormait dans la rue et même devant la…

    Lire la suite...
  • Réflexions sur l'écoute

    INSPIRÉES D’UNE CHRONIQUE DE STÉPHANE LAPORTE

    On ne valorise pas les gens qui savent_écouter, et pourtant, c’est la plus HUMAINE des qualités.


    IL Y A PLEIN DE COURS POUR APPRENDRE A S’EXPRIMER, AUCUN POUR APPRENDRE à ECOUTER. PAS ÈTONNANT QUE SI PEU DE GENS ÈCOUTENT.


    Savoir écouter,. Ce n’est pas tout ramener à soi. Quelqu’un parle de sa maladie, et ça nous touche parce qu’on pense à nous, si on était malade.On n’est pas bouleversé par ce que l’autre vit. On est bouleversé par ce qu’on pourrait vivre. On se sert trop souvent des autres comme miroir, ils ne font que réfléchir nos drames, nos blessures, notre fond. Quelqu’un parle de son enfance, et on pense à la nôtre. C’est normal. Mais faut aller au-delà de soi.
    Écouter, c’est comprendre. Comprendre, c’est prendre avec son cœur. Quand on écoute, il faut arrêter de penser à soi. Il faut penser à l’autre. Écouter c’est faire le portrait de la personne en face. Écouter c’est recevoir ce que l’autre a…

    Lire la suite...
  • PRENDRE LA MAIN QUE DIEU NOUS TEND

    Un jour, dans un petit groupe de partage, quelqu'un a affirmé: "Dieu nous envoie des épreuves parce qu'il; nous aime".  J'ai fortement réagi. "Voyons donc!  Ce n'est pas possible de croire en un Dieu qui veut nous faire souffrir!"  Nous pouvons cependant comparer notre vie à une traversée en barque.  Le parcours ne s'effectue pas toujours sur un long fleuve tranquille.  La tempête se lève sans avertissements: verdict de maladie grave, perte d'un emploi, difficultés relationnelles, mort d'un être cher, échec scolaire...

    Voilà notre vie secouée.  Mais ce n'est pas Dieu qui fait tanguer notre barque!  Au contraire, dans nos moments de fragilité, son Fils qui a fait l'expérience de la souffrance humaine, veut nous soutenir et nous consoler. Il nous tend la main; peut-être n'en prenons pas toujours conscience.  La tendresse de nos proches, une phrase qui nous touche dans un livre, un mot…

    Lire la suite...
  • Sois serein

    Sois serein au milieu du bruit et de l'agitation

    et songe au calme paisible qui se dégage du silence.

     

    Vis en bonne entente avec tout le monde

    sans pour cela te renier.

    Expose calmement et clairement tes idées.

     

    Écoute les autres, même…

    Lire la suite...
  • LA MISÉRICORDE D'UN DIEU PÈRE

    Nous avons toujours besoin de contempler le mystère de la miséricorde.
    Elle est source de joie, de sérénité et de paix.

    « Miséricorde » c’est le mot qui révèle le mystère de Dieu. La miséricorde, c’est l’acte ultime et suprême par lequel Dieu vient à notre rencontre. C’est la loi fondamentale qui habite le cœur de chacun lorsqu’il jette un regard sincère sur le frère qu’il rencontre sur le chemin de la vie.

    La miséricorde, c’est le chemin qui unit Dieu et l’être humain , pour qu’il ouvre son cœur à l’espérance d’être aimé pour toujours malgré ses limites . Les paroles du pape François , exprimées à l’occasion de l’ouverture du Jubilé extraordinaire de la Miséricorde, nous rappellent que la venue de Jésus, Fils de Dieu au milieu de nous, nous révèle déjà le grand amour que Dieu manifeste à l’humanité.

    Que tous nos amis et bienfaiteurs goûtent la joie et la paix. Que Dieu bénisse toutes vos familles et vos proches, et donne à chacun l’expérience de la rencontre…

    Lire la suite...
  • PRENDRE SOIN

    Prendre soin veut dire pour moi, se border les uns, les autres, être là présents, disponibles, être une présence qui apporte réconfort et paix.  "Il est des moments intenses où seule une présence suffit", dit le poète.  

    Prendre soin, c'est aussi écouter.  Se défaire des préjugés.  Ecouter tellement que la personne sent qu'elle dit des choses intéressantes. Prendre soin les uns des autres, veut dire pour moi, se respecter et pardonner.  Prendre soin, c'est aussi aimer, d'un amour don, d'un amour désintéressé. être proche. Prendre soin comme Dieu prend soin.  Dieu nous aime et je suis certaine qu'il aime et qu'il est présent dans chacune des personnes que je rencontre, et qu'il les aime toutes,…

    Lire la suite...
  • AUTRE FAIM, AUTRE PAIN

    La faim fait partie des premières sensations qu'éprouve tout être humain dès sa naissance. Nous consacrons une grande partie de nos énergies à combler ce besoin quotidiennement. Mais une fois notre survie assurée, la faim se raffine. Le désir se mêle au besoin. Chacun a ses aliments favoris. Les subtilités de la gastronomie nourrissent aussi notre recherche de plaisir, de réconfort, de convivialité. Et la sensation de satiété ne met que temporairement un terme à cette recherche.

    Nos faims sont en quelque sorte branchées sur notre désir d'absolu, sur notre aspiration à la plénitude. Il semble que Jésus ait perçu ce lien avec une clairvoyance particulière. Jésus se montre sensible aux foules affamées et les nourrit.

    Mes faims, ne serait-ce pas le besoin de la Parole de Dieu et de l'Eucharistie?

    (Prions en Eglise: extrait du texte de Sophie Tremblay)

    Lire la suite...
  • DE PETITS GESTES D'HUMANITÉ

    Un aumônier d'armée demandait à un soldat blessé s'il voulait entendre un passage de la Bible.

    Le soldat dit qu'il avait besoin d'un peu d'eau, d'un coussin pour sa tête et d'une couverture pour se réchauffer, ensuite il dit à l'aumônier que s'il y avait dans son Livre un passage qui enseignait aux gens les gestes qu'il venait de faire pour lui, il voulait bien l'écouter.

    Porter attention aux personnes dans le besoin, aider, secourir font partie des petits gestes qui révèlent le visage d'amour de Dieu.

    Rien d'héroïque ou d'extraordinaire mais beaucoup de compassion et d'amour, des petits gestes qui sont des signes qui pointent vers CELUI que nous attendons.

    M. Talbot (Prions en Eglise)

    Émilie Gamelin savait poser ces gestes d’humanité

    envers ceux qui s’approchaient d’elle

    et à qui elle révélait le visage d’un Dieu Providence

    Lu 87 fois dans Affinitiz,…

    Lire la suite...
  • RECETTE DE VIE

    Je t'en prie, Père, quand on me tend la main,
    quand on tourne vers moi un regard de tristesse,
    quand on m'implore en silence,
    quand on crie de douleur à ma porte,

    AIDE-MOI
    à ne pas fermer les yeux,
    à ne pas presser le pas,
    à ne pas regarder droit devant moi.

    AIDE-MOI
    à m'approcher, à écouter,
    à compatir, à partager,
    à soulager.

    AIDE-MOI
    à être le prochain de tous ceux et celles
    qui s'approchent de moi.

    (Jean-Yves Garneau)

    Quelle sera la personne qui s'approchera de moi aujourd'hui?

    Lire la suite...
  • Présence Compassion

    DIX ANS DE PRESENCE ET DE COMPASSION

    François en a fait du chemin depuis sa première rencontre avec l'intervenant de rue Daniel.

    A l'âge de 11 ans, à la suite de la mort de son père, François quitte la maison et coupe les ponts avec sa famille. Il vit en centre d'accueil jusqu'à 18 ans. Désorganisé, antisocial et marginal, il a beaucoup de difficultés avec l'autorité.

    Il devient ensuite musicien de rue et toxicomane. En 2001, son chemin croise celui de Daniel, fondateur de l'organisme Présence Compassion. « Daniel n'était pas comme les autres intervenants, dit François, il…

    Lire la suite...
  • L'ATTENTE... l'écoute

    J'écoute dans le soir le silence des champs

    La prière du moine au coin du sanctuaire

    La terre entière attend les rayons de l'aurore

    La rivière balance ses flots inquiets

    Les oiseaux sont blottis aux branches d'un vieux cèdre.

    (Charlotte Gill)

    'Les quatre saisons d'une vie'

    Lire la suite...