Site Meter Ouvrir fichier .MHT

compassion (83)

  • MONTRÉAL DES ANNÉES ‘’1800’'

    Bien avant nous, une femme Mme Émilie Gamelin a jeté un long regard sur les souffrances de ses compatriotes et, telle une vigne qui étend ses sarments, elle a multiplié sa présence, son appui, son action, pour leur permettre de croître et de devenir pleinement, par leur vie, une hymne au Dieu qui fit l'univers : «Elle a considéré un champ et l'a acheté; du fruit de ses mains elle a planté une vigne».

    (Prov., 31, 16)

    Le Montréal de 1800, comme la vigne, étend lui aussi ses ramifications. Mais, du haut de l'imposant Mont-Royal, on ne peut soupçonner ce que la ville cache de souffrances multiples, de cœurs brisés et broyés. Une population indigente gémit en certains quartiers; des hommes, des femmes, des enfants même n'ont d'autres chances de survie que ce qu'on veut bien leur donner.


    Cette femme s'est engagée d'un pas alerte sur la route des sans-pain, des sans-logis, des sans-voix. Émilie Tavernier-Gamelin a entendu leur appel, elle a voulu vivre pour eux et…

    Lire la suite...
  • FACE À LA RUE

    Un jour, à un feu rouge, quelqu’un s’approche et me dit : ‘’Salut!’’. Je n’avais pas d’autre choix que de lui parler parce que j’étais en voiture, toit et fenêtres baissés. Je ne pouvais pas faire semblant de ne pas le voir. Je lui ai dit bonjour à mon tour. C’est juste après cet instant que j’ai ressenti un grand bien être. Cet homme ne m’avait rien demandé, il était de bonne humeur, lumineux, affichait un superbe sourire. Je l’ai revu à plusieurs reprises, j’ai engagé la conversation avec lui et on a vraiment connecté. Je me suis aperçu qu’il avait juste besoin de contact. Oui, il avait aussi besoin d’argent, mais un simple sourire et une attitude d’ouverture l’ont beaucoup plus enrichi qu’une simple pièce d’argent. C’est à partir de là que je me suis mis à consigner mes peurs et mes réflexions dans un cahier de notes.

    Plus tard, mes notes ont servi pour un documentaire, Face à la rue, qui avait pour thème l’itinérance, une succession de réflexions et de conversations, la…

    Lire la suite...
  • Notre-Dame des Sept Douleurs

    Aujourd’hui, vendredi saint, nous honorons la Vierge des Douleurs, debout au pied de la Croix. C’est ce que nous appelons ‘Les quarante heures de Marie Désolée’. 

    Nous sommes invités à prier Marie, souffrant en regardant son Fils mourant sur la Croix.
    Émilie Gamelin, en contemplant cette image de Marie, souffrait elle aussi de la mort de ses trois enfants et de son époux, en l’espace de quatre ou cinq ans de vie conjugale et familiale.
    Les deux mères se tiennent debout, fortes, offertes dans leur douleur, à la volonté du Père.
    Les deux mères s’offrent aussi pour le salut de l’humanité, Marie communiant à la souffrance de tous les humains et Émilie donnant sa vie pour les pauvres qu’elle rencontre et qu’elle accueille dans sa maison.
    Émilie ne s’est pas contentée de prier la Vierge des Douleurs, de répandre sa dévotion, mais, riche de sa…

    Lire la suite...
  • EMILIE EST PASSÉE

    Comme Jésus, dont on dit qu’il est passé en faisant le bien car il ne peut s’empêcher d’aller vers toute souffrance, Émilie, elle aussi, par sa vie et son œuvre a laissé passer Jésus pour faire le bien aux pauvres, aux malades, aux personnes qui sont seules, abandonnées.

    Toutes les œuvres d’amour qui sont sorties de son cœur témoignent qu’elle portait Dieu. L’histoire de la vie d’Émilie témoigne qu’elle était mue par un grand humanisme, mais surtout qu’il y avait en elle un amour de compassion qui lui faisait contempler la dignité qui habite tous les souffrants de la terre. Cet humanisme et cet amour de compassion : deux pôles qui ont permis au Christ de dire son amour et d’être proche des enfants orphelins, des personnes âgées, des victimes du typhus, etc… en passant par Émilie.

    Cette force en elle est encore vivante aujourd’hui. Des merveilles de guérison, de compassion, de dévouement, d’amour se réalisent de nos jours, par la présence et l’intercession d’Émilie,…

    Lire la suite...
  • Venez visiter la crèche

    Le feuillet paroissial de la chapelle Notre-Dame de Lourdes, rue Ste-Catherine, Montréal, invite les paroissiens à venir visiter la crèche de la chapelle, surtout d'y amener les enfants, elle restera installée jusqu'au 2 février prochain.

    Durant cette période, les responsables ont aménagé un endroit spécial, à l'entrée de la chapelle, pour le tableau de notre chère Émilie Gamelin, les gens passent tout près et s'y arrêtent, la prient, et souvent écrivent une intention ou une prière qu'ils déposent à ses pieds. Émilie accueille ainsi les personnes qui viennent à elle.

    ''Seigneur, Dieu Providence, nous te prions de rejoindre le coeur de toutes les personnes qui sont interpellées par les valeurs et l'exemple d'Émilie.  Suscite en elles un ardent désir de te suivre, répands en elles une grande lumière'', comme le chante le prophète Isaïe!

    Que le Messie, Lumière du monde, brille en chacun et chacune de nous, en cette période d'Épiphanie et en toute la nouvelle année…

    Lire la suite...
  • PRIÈRE DE L'INFIRMIÈRE

    Seigneur, je suis une infirmière
    Tes amis, les malades, sont aussi mes amis

    .Toi qui t'es laissé émouvoir par toutes les douleurs humaines,
    par toutes les infirmités, par toutes les maladies,
    rends-moi attentive à toutes les souffrances.

    Ouvre-moi au besoin de bonheur et d'amitié
    de ceux et celles que la maladie éloigne
    des joies coutumières.

    Apprends-moi à…

    Lire la suite...
  • Soeur Anne-Félicité

    Des fêtes sont organisées à Ste-Marguerite-du-lac-Masson, dans Les Laurentides; le souvenir de Soeur Anne-Félicité, soeur de la Providence,  est rappelé à la mémoire du peuple qui lui a marqué sa confiance, dans les années 1950.

    Consulter l'adresse suivante pour en savoir davantage:

    http://lacmassonenfete.com/soeur-anne-felicite/

    Lire la suite...
  • QUINZE ANS DÉJÀ…

    Bien oui, c’était le 7 octobre 2001 que le Pape Jean-Paul II reconnaissait une guérison extraordinaire, dont le jeune Yannick Fréchette, de la région de Joliette, avait été l’objet, par l’entremise d’Émilie Gamelin.

    En 1980, une leucémie avait été déclarée chez le jeune Yannick. A la suite de traitements suivis d’une rémission, d’une transplantation de la moelle osseuse suivie d’une nouvelle rémission, d’un rejet, puis de complications, de problèmes cardiaques, le pronostic des médecins quant aux chances de survie était nettement pessimiste.

    Avec une grande ferveur, la grand’mère de Yannick, quelques parents, des amis, des enseignantes, invoquent Émilie Gamelin, confiants en sa grande compassion et en son pouvoir sur le cœur de Dieu Père. Le 21 décembre 1983, les médecins reconnaissent la reconstitution autonome de la moëlle épinière et la guérison complète de Yannick.

    De 1983 à 2000 : des années de démarches, d’études de documents, de…

    Lire la suite...
  • Passion de Jésus

    Nous avons eu l'opportunité de communier à la Passion de Jésus, vendredi Saint à la Basilique Notre-Dame de Montréal. Monsieur Gilles Langlois, Associé Providence figurait pour le rôle de Jésus accompagné de prisonniers dans le rôles des disciples. En collaboration avec les aumôniers et les détenus de deux établissement carcéraux, cette réalisation a été réalisée par Monsieur Daniel Paradis, responsable de l'organisme Présence Compassion. Nous avons tous vécu des moments de communion intense avec les souffrances de Jésus, par la suite, un ex-détenu nous a livré son témoignage, il travaille à Présence Compassion depuis un an. Merci à ceux et celles qui nous ont permis de vivre un bon moment spirituel. Lucille Vadnais
    Lire la suite...
  • La compassion pour moi c'est:

    . une tape sur l'épaule de quelqu'un pour l'encourager

    . un sourire aux personnes que je croise sur la rue

    . un bras pour aider une personne aveugle à traverser la rue

    . écouter avec le coeur une amie

    . accueillir la personne blessée

    La compassion,  c'est une réalité qui nous propulse hors de nous,

    nous…

    Lire la suite...
  • PRIÈRE D’UNE PERSONNE AGÉE

    Bénis soient ceux qui comprennent que mes pieds sont devenus lents
    et que mes mains tremblent.
    Bénies soient celles qui acceptent que mes yeux ne voient plus bien
    et que mes oreilles entendent difficilement.
    Bénies soient celles qui me sourient
    et s’arrêtent pour bavarder avec moi.
    Bénies soient toutes les personnes qui sont bonnes pour moi,
    je ne les oublierai pas quand je serai auprès de Dieu.

    ‘’Soleils de vie’’
    Phil Bosmans

    Lire la suite...
  • "J'IRAI ET JE LE GUÉRIRAI"

    Une famille passe au feu; des parents perdent leur emploi;

    une tempête de neige a bloqué la porte de cette peronne seule

    qui vit près de chez moi; une compagne de travail traverse un

    deuil difficile... Autant de situations qui demandent mon attention.

    Comment puis-je, aujourd'hui, faire preuve de compassion envers

    ces frères et soeurs que je connais à peine? Est-ce à moi d'agir?

    Tant d'organismes compétents peuvent leur venir en aide. Tandis

    que je me questionne, que j'analyse, que je me demande si tout

    cela en vaut la peine, si c'est ma responsabilité, mon devoir, des

    personnes attendent et désespèrent. Regardons Jésus dans l'Évangile:

    un centurion romain a besoin d'aide pour son serviteur malade. Il prend

    son courage à deux mains et marche sur son orgueil pour formuler

    sa demande à Jésus. Celui-ci ne se pose pas…

    Lire la suite...
  • LA MISÉRICORDE D'UN DIEU PÈRE

    Nous avons toujours besoin de contempler le mystère de la miséricorde.
    Elle est source de joie, de sérénité et de paix.

    « Miséricorde » c’est le mot qui révèle le mystère de Dieu. La miséricorde, c’est l’acte ultime et suprême par lequel Dieu vient à notre rencontre. C’est la loi fondamentale qui habite le cœur de chacun lorsqu’il jette un regard sincère sur le frère qu’il rencontre sur le chemin de la vie.

    La miséricorde, c’est le chemin qui unit Dieu et l’être humain , pour qu’il ouvre son cœur à l’espérance d’être aimé pour toujours malgré ses limites . Les paroles du pape François , exprimées à l’occasion de l’ouverture du Jubilé extraordinaire de la Miséricorde, nous rappellent que la venue de Jésus, Fils de Dieu au milieu de nous, nous révèle déjà le grand amour que Dieu manifeste à l’humanité.

    Que tous nos amis et bienfaiteurs goûtent la joie et la paix. Que Dieu bénisse toutes vos familles et vos proches, et donne à chacun l’expérience de la rencontre…

    Lire la suite...
  • CE QUI A DE L'IMPORTANCE

    Que vous soyez prêt ou pas, un jour tout se terminera. Il n'y aura plus de
    levers de soleil, plus de minutes, d'heures ou de jours. Toutes les choses
    que vous avez accumulées, chéries ou oubliées passeront à quelqu'un d'autre.

    Votre richesse, votre renommée et votre pouvoir temporel disparaîtront dans
    l'oubli. Ce que vous avez possédé et ce qui vous était dû perdront toute importance.
    Vos rancunes, vos ressentiments, vos frustrations et vos jalousies disparaîtront
    enfin tout comme expireront vos espoirs, vos ambitions, vos projets et vos listes
    de choses à faire. Disparaîtront aussi ces victoires et ces échecs qui vous semblaient
    importants.

    À la fin, ce ne sera plus important de savoir d'où vous venez ou sur quel
    côté du chemin vous avez vécu. Que vous soyez beau ou brillant n'aura plus
    aucune importance. Même votre sexe et la couleur de votre peau ne voudra
    plus rien dire. Ce qui comptera, c'est la valeur de vos…

    Lire la suite...
  • DIEU INVENTE NOËL

    Notre Dieu a choisi de s'incarner dans notre monde, se faire l'un de nous avec nos faiblesses, nos peurs, nos souffrances. Il a inventé Noël, dans son grand amour, pas un Noël de splendeur et de puissance, mais un Noël d'obscurité, de faiblesse. Non, notre Dieu n'est pas un Dieu de gloire venu en ce monde parmi les grands. Il a plutôt pris le parti des pauvres, des rejetés, des prostituées !

    Qui pouvait imaginer un Dieu plus proche de nous?

    Et il nous invite à faire de même, à poursuivre sa mission, à nous faire proches des autres, pour que ce soit Noël chaque jour.

    Lire la suite...
  • LE MIRACLE DU SOURIRE

    On raconte qu'un homme âgé qui habitait seul dans son appartement s'asseyait tous les matins devant sa porte.  Personne ne lui parlait et il ne parlait à personne.  Un matin, ses yeux s'illuminèrent, son sourire s'épanouit et il déclara à une dame:  " Aujourd'hui j'ai vu un miracle, et j'en remercie Dieu!"  Quand la dame étonnée lui lança le POURQUOI attendu, une surprise l'attendait.  L'homme lui répondit: " Quand vous m'avez salué d'un sourire!  Cela fait cinq ans que je m'assois à ce même endroit.  Des tas de personnes ont passé devant moi, mais aucune ne m'a adressé une seule parole.  Je n'existais pas!  Vous avez agi différemment;  vous m'avez fait un vrai sourire et m'avez salué.  Grâce à vous, je me suis senti valorisé et aimé."

    Dans la société et l'Eglise montréalaises, la Bienheureuse Émilie Gamelin a laissé une empreinte positive sur pauvres et riches.  Elle y a vécu plus de 200 ans;  pourtant ses valeurs, son charisme et sa mission continuent à inspirer et à…

    Lire la suite...
  • L’ANNIVERSAIRE D’HANNAH

    Pour son anniversaire, 14 ans, Hannah n’a pas voulu recevoir de cadeaux mais a choisi d’en offrir aux autres. La jeune fille a demandé à ses parents d’acheter de la nourriture, elle a reçu des vêtements d’hiver grâce à un appel au don sur Facebook et a écrit une lettre à Première Moisson pour récupérer de la nourriture.


    Le jour de son anniversaire, Hannah et sa famille sont ainsi allés à la rencontre des sans-abri, du Parc Émilie-Gamelin, pour distribuer baguettes, croissants, bouteilles d’eau, bols de fruits, couvertures, sacs à dos, tuques, mitaines et foulards.
    Elle gardera un très bon souvenir de cette journée : « C’est le meilleur anniversaire que j’aie jamais eu! »
    (De la revue L’Itinéraire, publié par Th.Dr. avec autorisation)


    Émilie Gamelin a souvent fait appel à ceux qui possédaient davantage en faveur des pauvres. On répondait à ses désirs parce qu’on savait que c’était pour les autres qu’elle sollicitait des dons, ou des effets, ou une…

    Lire la suite...
  • Disponible et compatissant

    En ces temps où il est beaucoup question d’accepter des immigrants souffrants sous un régime de terreur, il est bon de nous rappeler ce texte du Pape François qui nous veut disponible pour le monde.  Nous pouvons nous montrer solidaire et s’impliquer dans le processus selon notre possibilité.  Pour un ce sera par la prière pour le succès de leur venue et pour les personnes qui auront à s’en occuper et pour la majorité par la compassion pour ces malheureux  à la manière d’Émilie Gamelin. Bienheureuse Émilie Gamelin aide-nous à accueillir inconditionnellement les personnes dans le besoin.

    LE PAPE FRANÇOIS nous dit : « Nous redécouvrons que Jésus veut se servir de nous pour devenir toujours plus proche de son peuple aimé. Il nous prend du milieu du peuple et nous envoie à son peuple, de sorte que notre identité…

    Lire la suite...
  • ÉVEIL À LA VIE, ÉVEIL À LA COMPASSION

    A la date de sa naissance, les parents d'Émilie Tavernier cultivaient une terre appelée Providence, prise à bail pour trente ans des Hospitalières de Saint-Joseph, le 7 novembre 1791. La terre s'étendait, suivant le cadastre actuel, de la rue Sherbrooke à la rue Bernard, entre la rue Saint-Urbain et l'avenue du Parc. C'est là que l'Hôtel-Dieu sera plus tard bâti. La maison s'élevait à l'angle des rues Mont-Royal et Jeanne-Mance C'était alors la pleine campagne. La famille vivait dans une atmosphère chrétienne très vivante, qui était celle des anciennes familles de Montréal. La mère d'Émilie initia sa fillette toute jeune à sa compassion pour les pauvres. On a souvent raconté comment celle-ci se désola un jour de ne pouvoir remplir de son panier de fruits et de…

    Lire la suite...
  • EN PENSANT À ÉMILIE…

    Au cours de son mois, en pensant à Émilie et à l'héritage qu'elle nous a laissé, il me vient en souvenir un chant de André Dumont : « OUVRE TA MAISON ». Voici :

    Ouvre ta maison,
    Ouvre tes deux bras,
    Ouvre le chemin de ton cœur

    Je suis dans ton frère, l'as-tu oublié ?
    Je suis dans ton frère, et dans l'étranger.
    Je suis dans le pauvre qui n'a pas mangé
    Je suis dans le pauvre et le mal-aimé..
    Je suis dans le faible qu'on a relevé
    Je suis dans le faible et l'abandonné.
    Je suis dans le malade qu'on a visité
    Je suis dans…

    Lire la suite...