Site Meter Ouvrir fichier .MHT

providence (14)

  • La compassion selon Émilie Gamelin

     

    Selon Wikita, "La compassion (du latin: « je souffre avec » et du grec: sympathie) est une vertu par laquelle un individu est porté à percevoir ou ressentir la souffrance d'autrui, et poussé à y remédier"...

    En psychologie," la compassion est une prédisposition à la perception et la reconnaissance de la douleur d'autrui, entraînant une réaction de solidarité active, ou seulement émotionnelle. Il s'agit donc d'une variante d'empathie axée sur la douleur."
    Attention:" si une personne se noie, cela n'arrange pas les choses de se noyer avec elle.. De plus, pleurer sur le sort de quelqu'un ne l'aide généralement pas."

    Dans le bouddhisme: La compassion est définie comme l'aspiration d'éteindre toutes les souffrances ainsi que les causes de souffrance que peuvent connaître les êtres sensibles dans le monde entier. La compassion est une valeur fondamentale du bouddhisme. Elle compte ainsi parmi les facultés spirituelles d'amour appelées les quatre…

    Lire la suite...
  • La fête d'Émilie Gamelin

    Aujourd'hui la liturgie célèbre la fête d'Émilie, les textes chantent son oeuvre, non seulement son action, ses oeuvres mais surtout son amour des pauvres, en recevant des femmes âgées pauvres dans sa maison, en visitant les malades et prisonniers.

    Émilie donne-nous ta ferveur, ton dévouement, ta générosité, ta confiance en un Dieu Providence. Tu es toujours un modèle pour notre temps!

    (Prions en Église, p. 136)

    Il y a une relève chez les Soeurs de la Providence – de jeunes femmes s’y joignent encore – et même si la communauté des Soeurs de la Providence est appelée à disparaître un jour, les bienfaits de l’héritage d’Émilie Gamelin resteront. (Film Les Discrètes de Hélène Choquette)

    Lire la suite...
  • La vie d’Émillie…une transformation perpétuelle

    Bien que le mot ne se retrouve guère dans le langage de son époque, Emilie Tavernier-Gamelin, cette première bienheureuse montréalaise, s'est laissée transformer par les événements, tout au long des diverses étapes de sa vie.

     

    Orpheline de mère à l'âge de quatre ans, Émilie se voit transplantée chez une tante paternelle; elle doit s'adapter à un autre milieu de vie, à d'autres habitudes. Les deuils successifs déciment sa famille, mais l'amour du pauvre inculqué par sa mère reste bien ancré dans son cœur. Jeune fille, elle rêve de fonder un foyer bien à elle...

     

    Le 4 juin 1823, Émilie Tavernier unira sa destinée à Jean-Baptiste Gamelin, reconnu pour son action charitable : « ils seront deux maintenant pour exercer la charité ».Trois enfants naissent…

    Lire la suite...
  • La compassion selon Émilie Gamelin

    Selon Wikita, "La compassion (du latin: « je souffre avec » et du grec: sympathie) est une vertu par laquelle un individu est porté à percevoir ou ressentir la souffrance d'autrui, et poussé à y remédier"...

     

    En psychologie," la compassion est une prédisposition à la perception et la reconnaissance de la douleur d'autrui, entraînant une réaction de solidarité active, ou seulement émotionnelle. Il s'agit donc d'une variante d'empathie axée sur la douleur."

    Attention:" si une personne se noie, cela n'arrange pas les choses de se noyer avec elle. De plus, pleurer sur le sort de quelqu'un ne l'aide généralement pas."

     

    Dans le bouddhisme: La compassion est définie comme l'aspiration d'éteindre toutes les souffrances ainsi que les causes de souffrance que peuvent connaître les êtres sensibles dans le monde entier. La compassion est une valeur fondamentale du bouddhisme. Elle compte ainsi…

    Lire la suite...
  • SI ÉMILIE PRIAIT CE PSAUME...

    LE SEIGNEUR, C’EST MON PÈRE ! (ps.23)

     Seigneur, tu es pour moi un Père,

     

    Avec toi, je ne manque de rien.

    Tu guides toi-même tes enfants

    Sur le chemin de ta Maison,

    Comme le berger ramène ses brebis                                                                                                    En veillant sur les forces de chacune.

    Même dans les moments difficiles,                                   

    Mon Seigneur, Père et Providence                                                                                                      Je n’ai peur de rien.

    Je sais que tu m’accompagnes toujours                                                                                       …

    Lire la suite...
  • L'EDUCATION À L'AMOUR DES PAUVRES

    Dès sa plus tendre enfance, Emilie Gamelin apprend de sa mère qui est Dieu-Providence. A 18 ans, elle offre ses services gratuitement à un de ses frères devenu veuf, à la seule condition qu'il lui permette de dresser en permanence une table d'accueil pour les pauvres qui viennent frapper à sa porte. C'est ce qu'elle nomme 'la table du Roi'. En son cœur germe alors une compassion très profonde pour tous ceux qui souffrent autour d'elle. Emilie nous apprend comment, à notre tour, il faut nous faire 'providence' pour tous ceux que la vie a moins favorisé.     

    Emilie nous apprend la compassion!

     

    Lire la suite...
  • Sur ma rétine impressionnée              Les chardons passent pour grincheux

    Se déploie à pleine vallée,                Bien qu’ils soient de grands amoureux;

    Dans la profusion des couleurs            Très humble est le silène e

    Le prisme lumineux des fleurs.             À collerette immaculée.

    Petit soleil étincelant,                      Le plantain, réputé vulgaire,

    Joyeuse marguerite blanche,    …

    Lire la suite...
  • LA VIE

        La vie... c'est le plaisir, c'est la pluie, c'est le beau temps, c'est la rosée

             du matin, la douceur d'un couchant.  C'est un sourire, une larme,

              des souvenirs, des espoirs, des jours bleus et des jours noirs!

         La vie... c'est toi, c'est moi, c'est nous, c'est tout.  C'est le Souffle Divin,

    c'est le plus beau, le plus précieux, c'est sacré  C'est s'adapter, essayer, tomber,

                      se relever, c'est gagner,  c'est échouer.   C'est un…

    Lire la suite...
  • La Providence ou le hasard ou la destinée?...

    Quelqu'un m'a déjà demandé un témoignage de la Providence... j'en ai tellement! Cela te surprend? Pour moi c'est clair : une présence bienveillante veille sur chacun de nous. 

    C'est que je constate sa Présence constamment... et je ne manque pas de lui dire "Merci!" Voici: telle personne que je désire rencontrer est sur ma route... un objet dont j'ai besoin m'est offert... telle inspiration m'est donnée au bon moment, etc. etc.

    Un fait concret: une personne se présente à ma table... la conversation commence... "j'ai oublié de demander telle cassette" me dit-elle et moi, de lui répondre: "Je l'ai" et je la visionne à 10 h a.m." ..."Oh! j'ai le temps, je pars à 11h"... Cette personne est sur ma table: par hasard? Elle parle de la cassette sans savoir que je l'ai en ma possession: par…

    Lire la suite...
  • Je crois que dès ma naissance, je fus baignée, je dirais même bercée dans la  Providence. Je suis née un 2 février, déjà signe de la Providence, puisque c'est la  journée, en 1842, qu'Émilie Gamelin a fait le vœu privé de servir les pauvres.

    Mes  grands-parents demeuraient alors chez-moi, mes parents les avaient…

    Lire la suite...
  • Si nous voyageons un peu, surtout en période estivale, nous sommes dans l'émerveillement devant la beauté naturelle d'une multitude de lacs, de montagnes, de parcs, de sites enchanteurs, de routes sinueuses, de paysages à couper le souffle!

    Il nous vient en tête un air d'autrefois : QUAND LE SOLEIL DIT BONJOUR AUX MONTAGES et nous avons le coeur en gaieté!

    Mais ce qui est encore une plus belle découverte, c'est l'amabilité des gens que nous rencontrons comme si nous faisions partie de leur famille ou de leur cité, parfois ce sont des employés, des clients aux postes d'essence, des chauffeurs d'autobus :

    GOOD MORNING, HAVE A GOOD DAY, etc... La nature nous met en communion avec notre Créateur et avec nos semblables.

    Émilie Gamelin avait un chant préféré pour dire bonjour aux fleurs, aux oiseaux, elle le chantait avec les personnes âgées qu'elle avait hébergées ou avec d'autres qu'elle visitait                                          …

    Lire la suite...
  • EN CE JOUR ANNIVERSAIRE DE FONDATION

    Le 25 mars de chaque année est grande fête : c'est l'anniversaire de l'engagement d'Émilie Gamelin avec ses six compagnes qui fondent la communauté dont le nom est attribué par le peuple: «Allez à la Providence»

    Voici un poème composé par l'une de nous pour nous rappeler cet événement:

    ÉMILIE, TA LUMIÈRE BRILLERA…

    De ces illustres noms, pierres vivantes au cœur d’une cité naissante, prémices d’une Église en voie de croissance, un peuple debout chante la gloire ! De ces illustres noms, un peuple en liesse a reconnu le tien, Heureuse Émilie !

    Terre Providence ! Doux lieu de ton berceau ! Joie d’un foyer divinement comblé ! Terre Providence ! « Un arbre y est planté : ses rameaux s’étendront jusqu’à l’infini, son feuillage ne flétrit pas, ses fruits seront plus délicieux que le miel au palais » (Ps 1, 2)

    Sous…

    Lire la suite...
  • En pensant à Émilie Gamelin et à sa grande confiance en la Providence, j'ai lu pour vous le texte d'une Sœur de la Providence, publié dans le Bulletin des Associés et Associées des Sœurs de la Providence. La Providence en œuvre se nomme souvent compassion.

     

    Chaque jour, l'amour et la sollicitude providentiels de Dieu viennent à moi et émanent de moi par de nombreux fils de teintes différentes. Le contact de l'amour et de la sollicitude providentiels de Dieu vient à moi :

    *        dans le silence de la prière;

    *        dans le gazouillis des oiseaux de mon jardin;

    *        dans les chansons familières de la radio, qui me rappellent de beaux souvenirs;…

    Lire la suite...
  • POUR MIEUX CONNAîTRE ÉMILIE

    EN CETTE JOURNÉE ANNIVERSAIRE

    EMILIE, jeune fille

     Emilie naît à Montréal, Canada, le 19 février 1800, sur un terrain qui a nom « Terre Providence ». Elle est la 15e des enfants mais quelques-uns seulement ont survécu. Son père, Antoine Tavernier, cultive un verger, en fait le commerce et fabrique également des charrettes........... Emilie perd sa mère alors qu’elle n’a que 4 ans et son père, quand elle a 16 ans.  Elle avait été initiée très tôt à l’amour des pauvres par ses parents; son éducation sera continuée par l’une de ses tantes et par les Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame.  Selon les documents du temps, Emilie émerge par son dévouement, par son sens…

    Lire la suite...