Site Meter Ouvrir fichier .MHT

Pour qui te prends-tu?

As-tu fini de douter de mon amour, de douter de mes capacités, de douter

de mon efficacité?

C’est moi qui suis Dieu. Pourquoi cherches-tu à me remplacer?

À faire le travail à ma place? Pour qui te prends-tu?

Tu me demandes de m'occuper de ton enfant, de ton conjoint, de ton ami malade...

Puis, tu agis comme si tu ne m’avais rien demandé.

Tu essaies de régler les problèmes de tout le monde comme si je n’existais pas...

Sois logique! Quand tu me demandes quelque chose,

laisse-moi faire avec mes méthodes à moi.

N’interviens pas dans mon travail: tu n’as qu’à me faire confiance,

à patienter et à me remercier d’avance de m’occuper de tous tes problèmes.

 

Moi, Dieu, je n’oublie

 jamais ce que tu me demandes.

Mais quand tu sembles vouloir agir à ma place, je te laisse faire jusqu’au moment

où je serai assuré que tu 

me feras confiance pleinement.

N’oublie jamais: Dieu, c’est moi... Le Sauveur, c’est moi...

Contente-toi d’être mon instrument, mais un instrument docile!       

Revue Je Crois  oct. 1993

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Communauté v. Héritage É. Gamelin pour ajouter des commentaires !

Join Communauté v. Héritage É. Gamelin